Traumatisme de l'enfance

« Un traumatisme n'est pas ce qui vous est arrivé , c'est le résultat de ce qui est arrivé à l'intérieur de vous »

– Dr. Gabor Maté

Plus d'une personne sur deux est atteinte d'un trouble de l'enfance...

D'après mon expérience et ma croyance résultante, tout le monde porte en soi un traumatisme. En tant qu'espèce, l'Homo-Sapiens est relativement physiquement et mentalement malade (dépression, anxiété, obésité, cancer...). Nous sommes impactés au cours de notre vie par tellement de choses, sans parler de l'empreinte génétique des générations passées, que notre conscience et inconscience collective sont profondément meurtries. L'humanité porte en elle un grand nombre de traumatismes induits par les guerres mondiales, la famine, les maladies, les crises économiques, les génocides, l'esclavage... Ce qui change c'est le nombre de traumatismes, leurs impacts et la résilience d'une personne. Notre résilience peut dépendre de celle de nos parents, de ceux qui se sont occupés de nous, de l'amour et des soins donnés par ceux-là et à quel point nous avons été capable de recevoir ces derniers. Le mode de vie moderne nous pousse à vivre émotionnellement déconnecté, isolé des autres. Tellement de gens vivent complètement seuls. Plus nous sommes nombreux plus nous nous sentons seuls sur cette terre.

Les traumatismes sont souvent la cause de désordres mentaux et psychologiques.

Comprendre que les traumatismes de l’enfance continuent d'affecter votre vie à l’âge adulte est une partie importante vers l'auto-guérissons. D'après le docteur français, neurologue et psychiatre Boris Cyrulnik nous continuons à souffrir de ce qui est biologiquement imprimé dans notre mémoire. Cela pourrait être la conséquence d'un souvenir provenant de notre famille (Transgénérationnel) ou de nos propres expériences. Le traumatisme et le syndrome de stress post traumatique (SSPT) sont le plus souvent associés aux soldats qui rentrent d'une guerre, ou de gens ayant été abusés sexuellement ou physiquement. Malheureusement, au travers de mon expérience professionnelle j'ai réalisé que l'on pouvait être traumatisé de bien plus de façon que je ne l’avais imaginé. Les traumatismes de l’enfance entre la conception jusqu’à l’âge adulte sont très fréquents ainsi que les traumatismes transgénérationnel. Nous pouvons différencier 2 types de traumas : Sévère, qui est le résultat d'un seul événement traumatique ou Complexe causé par des événements répétés.

Exemple de traumatismes qui pourraient vous affectés:

  • • D'avoir souffert d'un attachement non sécurisé avec la ou les personnes qui s'occupaientt de vous. Cela conduira à une insécurité, manque de confiance en soi et une image de soi négative.
  • • Un parent dépressif, ou ayant des addictions (incluant les produits pharmaceutiques)
  • • Harcèlement à l'école - un facteur majeur dans la réduction de l'estime de soi
  • • Les abus émotionnel, physique et sexuel, tous détruisent la capacite d'avoir des limites saines pour soi-même et les autres
  • Surgery or severe illness, accident – medical and physical trauma
  • Lack of affection. Some people are deprived of basic care which can be far more harmful than food deprivation
  • Experiencing violence (both towards others and oneself)
  • Unfaithfulness: Parents having affairs => Incapacity of trusting people
  • Parents lying to their children, hidden family secret, (how can you trust anyone if your own family lies to you). These individuals could end up in a spiral of trauma, reexperiencing it again and again with their friends with their partners
  • Divorce: abandonment
  • Getting separated from a loved one, because of monetary problems, parents not able to financially or psychologically take care of their children
  • Neglect : parents who do not take care of their children, because they are distracted by work or other personal pursuits.
  • Grief: losing a member of the family, own grief or the grief of others. Not being able or allowed to grieve, e.g. “I need to be strong for mommy or daddy.”
  • Natural disasters

Some of the many side-effects of untreated trauma include:

  • Over-activation of the limbic system resulting in a larger amygdala.
  • Fear (Anxiety)
  • Phobia, OCD
  • Sleep disorders (insomnia, nightmares)
  • Depression
  • Anger disorders, violent behaviours, poor emotional regulation
  • Self-hate, Self-mutilation, self-directed violence, suicide attempts
  • Disorder in the regulation of emotions
  • Low Self-esteem, inconsistent self-concept
  • Borderline personality disorders
  • Risk for intimate partner violence, multiple sexual partners, unintended pregnancies
  • Psychosomatic disorders
  • Lowered cognitive activity, decrease of grey matter in the prefrontal cortex, and its density
  • Decrease of neurogenesis
  • Physical illnesses, Fibromyalgia, Chronicle pain
  • Personality disorder
  • Dissociative disorder
  • Eating disorders
  • Addictions, addictive personality
  • Repeating and perpetuating violence abuse and neglect
  • ADHD
  • Rheumatoid arthritis, cancer, chronic obstructive pulmonary disease, heart disease, liver disease

Sophrology and childhood trauma

Bénédicte has developed a protocol within the domain of Sophrology to help deal with childhood trauma. 

fr_FRFrench